Catégories
Enseignements Présentation

Déroulement de la formation

Le parcours SMQS est une formation à la recherche par la recherche en deux ans qui peuvent toutefois être aménagés, notamment pour les étudiants salariés.

La première année est d’abord une année d’enseignements, qui vise à donner aux étudiant-es une série d’outils fondamentaux. Ils et elles sont invité-es à suivre deux enseignements obligatoires, dont l’un est commun avec les parcours Etudes environnementale et Histoire des Sciences et des Techniques en Société – et trois enseignement de tronc commun, ainsi qu’un séminaire optionnel dans l’offre de séminaires de l’EHESS. Les étudiants du parcours SMQS peuvent également valider comme enseignement de tronc commun des enseignements des parcours Histoire des Sciences et des Techniques en Société ou Etudes Environnementales.

Parallèlement les étudiant-es sont également formé-es à la méthodologie notamment au sein d’une enquête collective réalisée sous la supervision des encadrants du master, sur un thème renouvelé chaque année – en 2014-2015, la transfusion sanguine, en 2015-2016 sur la santé au tribunal, en 2016-2017 sur la PREP, en 2017-2018 sur la pollution atmosphérique et en 2018-2019 sur les traitements sous contrainte. Cette enquête vise à mettre les étudiant-es dans le bain d’un collectif de recherche en les initiant à des méthodologie qui ne seront pas forcément au centre de leur propre travail. Enfin les étudiant-es doivent mettre en chantier le travail de recherche pour leur mémoire. Cette première année est notamment le moment de redéfinir leur projet de recherche en collaboration avec leur tuteur ou tutrice et de réaliser le travail bibliographique nécessaire pour le mener à bien. Ce travail est sanctionné par la rédaction d’un mini-mémoire.

La deuxième année est orientée vers la recherche et l’écriture du mémoire qui validera le master. Ce travail voit les étudiant-es définir leur question de recherche et les moyens méthodologiques pour y répondre, effectuer les recherches qui leur permettront de nourrir ces réponses, analyser leurs données et rédiger un mémoire d’une centaine de page. Ce travail doit nécessairement s’appuyer sur une recherche empirique originale. Il est sanctionné par une soutenance en présence au cours de laquelle les étudiant-es présentent leur démarche de recherche, leurs résultats, les limites de leur travail et les perspectives qu’il ouvre.

Pour leur permettre de mener leur recherche le nombre des enseignements obligatoires est limité au cours de cette deuxième année: trois séminaires à choisir parmi les enseignements du master, dont celui du tuteur, un séminaire d’ouverture.

Depuis la rentrée 2019 la formation comprend également un enseignement de langue et une expérience en milieu professionnel obligatoire. Cette dernière peut prendre la forme d’un stage en association, en entreprise ou dans une administration, ou d’un stage dans un laboratoire de recherche. Les modalités de ce stage sont à définir avec le tuteur. Il peut être l’occasion d’une expérience de recherche ou bien d’une autre expérience professionnelle. Le stage peut-être fait au cours de la première ou de la deuxième année, mais il est validé à l’issue de la formation en M2.

Pour les aider à s’orienter et à avancer dans leur recherche, chaque étudiant se voit attribuer avant la rentrée en première année un tuteur qui les accompagnera au cours des deux années, validera leur parcours de séminaire et encadrera leur mémoire.

Les étudiants qui décident de réorienter leurs sujets de recherche au cours de la première année vers des questions d’études des sciences ou d’études environnementales peuvent demander leur inscription dans le parcours HSTS ou EE en M2 sans avoir à déposer de nouvelle candidature.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.